Envoyer [A A]

65 pays expriment leur opposition à l'ingérence dans les affaires intérieures de la Chine au Conseil des droits de l'homme de l'ONU

French.china.org.cn | Mis à jour le 25. 09. 2021 | Mots clés : droits de l'homme,ONU

Le Pakistan, au nom de 65 pays, a fait le 24 septembre une déclaration conjointe contre l'ingérence dans les affaires intérieures de la Chine sous le prétexte des droits de l'homme lors de la 48e session du Conseil des droits de l'homme.

La déclaration conjointe a souligné que le respect de la souveraineté, de l'indépendance et de l'intégrité territoriale des états et la non-ingérence dans les affaires intérieures des états souverains représentent des normes fondamentales régissant les relations internationales. Les problèmes liés à Hong Kong, au Xinjiang et au Tibet sont des affaires intérieures de la Chine qui ne tolèrent aucune ingérence de la part de forces extérieures. La déclaration conjointe réitère par ailleurs son soutien à la mise en ?uvre par la Chine du principe ? Un pays, deux systèmes ? dans la Région administrative spéciale de Hong Kong.

Selon la déclaration conjointe, toutes les parties doivent respecter les buts et principes de la Charte des Nations Unies et les principes d'universalité, d'impartialité, d'objectivité et de non-sélectivité, respecter le droit du peuple de chaque état de choisir indépendamment la voie du développement des droits de l'homme conformément à ses conditions nationales, et traiter tous les droits de l'homme de la même manière.

Le texte exhorte également tous les états à défendre le multilatéralisme, la solidarité et la collaboration, et à promouvoir et protéger les droits de l'homme par le biais d'un dialogue et d'une coopération constructifs.

La déclaration conjointe souligne aussi que les 65 pays s'opposent à la politisation des droits de l'homme et à la politique ? deux poids, deux mesures ?. Ils s'opposent encore aux allégations infondées contre la Chine pour des motifs politiques et fondées sur la désinformation et l'ingérence dans les affaires intérieures de la Chine sous le prétexte des droits de l'homme.

En outre, six états membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG) ont publié une lettre conjointe soutenant la position de la Chine. Plus de 20 pays ont exprimé leur soutien à la Chine dans leurs déclarations nationales. Au total, près de 100 pays ont exprimé leur compréhension et leur soutien à la position légitime de la Chine.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source:french.china.org.cn

百度